Johanne Kourie au Mini-Symposiums de Charlevoix. Crédit photo:Marie Lauzon